11 octobre 2018

L'ingrédient star de l'automne : la vitamine C


Zoom sur ...

Dans les fruits, en comprimés ou compléments alimentaires, la vitamine C réinvestit nos placards dès l’automne venu. Mais savez-vous qu’elle est aussi miraculeuse pour la peau ?

C’est sûrement la vitamine la plus populaire : la vitamine C, que l’on trouve dans les fruits et dont regorgent justement nos fruits d’hiver, est réputée anti-fatigue et même anti-âge. Par ailleurs, elle prévient le rhume et augmente l’absorption du fer. On la trouve dans les fruits et légumes colorés et crus (poivron rouge, orange, citron, pamplemousse, framboise, fraise, brocoli, tomate...), mais aussi sous forme de comprimés ou de compléments alimentaires. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle fait des miracles dans les crèmes de jour et autres sérums. Pas étonnant quand on sait qu’elle est trente fois plus disponible absorbée par l’épiderme que par voie orale.

Pourquoi des soins à la vitamine C ?

Car c’est un excellent antioxydant : autrement dit, elle protège la peau des radicaux libres (pollution, UV, stress, tabac) et donc du vieillissement cutané. En plus de lutter contre l'apparition des rides, la vitamine C agit sur les rides installés en boostant la production de collagène, de fibroplastes et d'acide hyaluronique.

Par ailleurs, l'acide ascorbique réduit l'oxydation de la mélanine, diminuant ainsi l'intensité des tâches brunes et éclaircissant le teint. Et comme elle améliore la circulation sanguine, elle est idéale pour lutter contre le teint terne et les mines fatiguées !

Comment l’utiliser ?

Elle peut s’utiliser en soin quotidien ou en cure. En cure, elle donne des résultats visibles dès la première semaine en améliorant la luminosité de la peau et en diminuant le micro-relief cutané. Au fil des semaines, la peau se trouve repulpée, tonifiée. En soin quotidien, sur le long terme, elle constitue un très bon anti-âge.

Contre-indications

En revanche, elle pourra nuire aux peaux sensibles sur qui elle pourra provoquer tiraillements et picotements du fait de son pH acide. Celles-ci devront se limiter à un usage en soin quotidien, moins concentré. Sous forme de sérum ou de crème de jour, on le choisira alors de concentration moindre ou sous sa forme dite « stabilisée », avec un pH moins acide et donc mieux toléré. Il est déconseillé d’utiliser une crème à la vitamine C en complément d’un soin exfoliant ou à base d'acide glycolique ou salicylique qui fera double emploi.

Notre sélection de produits à la vitamine C :

Partager cet article :

Photo by Noah Buscher on Unsplash