09 janvier 2020

Un lendemain de Fêtes en pleine forme !


Zoom sur ...

  Noël, le jour de l’an, les repas en famille : la période des Fêtes n’est pas de tout repos pour notre organisme qui commence l’année souvent déjà très fatigué ! Nos conseils pour éviter le burn out digestif.

Anticiper

Lourdeurs, nausées, indispositions diverses : pour éviter les moments désagréables pendant les Fêtes, il est possible d’anticiper. Tout d’abord, on ne se prive pas en prévision des excès à venir, cela ne servirait qu’à stocker encore plus dès le premier écart. Se surveiller, règlementer sa façon de s’alimenter serait une erreur : on a naturellement envie de ce dont on a besoin. Laissons donc décider notre organisme !

En attendant les repas festifs, on peut continuer de manière plus soutenue ou reprendre une activité physique. Le sport a bien des vertus, même à petite dose : il prévient les maux de civilisation (maux de dos, problèmes cardiovasculaires, hypertension…), stimule les défenses immunitaires, élimine les toxines et améliore l’humeur. Il a tout bon ! Une balade après le repas, quelques minutes quotidiennes de marche soutenue sont suffisants pour commencer à bénéficier de ses bienfaits.

Equilibrer

Profiter des Fêtes, c’est bien. Abuser des calories à répétition, c’est moins bien. Le corps ne se repose pas, la digestion n’a pas le temps de se faire qu’un nouvel apport arrive. Résultat : non seulement nous prenons du poids, mais en outre, l’organisme fatigue. Et nous terminons les vacances sur les rotules. La solution : on équilibre son apport nutritionnel sur plusieurs repas. Un repas festif, un repas léger, un repas festif, une diète, etc. Encore une fois : écoutons nos besoins, notre corps sera certainement ravi de dîner d’une salade verte fraîche et croquante après avoir passé toute la journée à table à déguster des mets riches et lourds.

On s’hydrate !

On n’hésite pas à abuser de l’eau, sous toutes ses formes : eau citronnée, tisanes et infusions, thé vert, jus d’aloe vera, les possibilités ne manquent pas ! Au moins 1,5 l d’eau par jour sont nécessaires pour permettre aux reins de faire leur travail de filtration et d’épuration des toxines. Cela permet en outre d’alterner avec l’alcool qui coule souvent plus pendant les fêtes. Avec pour conséquences d’éviter la gueule de bois et les lendemains difficiles. Si l’on peut, on privilégie la bière et le vin rouge qui sont moins caloriques que les alcools forts.

Récupérer

On peut s’aider de petits coups de pouce pour éviter le stockage des graisses et faciliter l’élimination des toxines et la digestion. Plantes en infusion, compléments alimentaires : on n’hésite pas à faire une courte cure de détox après les Fêtes pour permettre au corps de se remettre de ces excès. Et commencer la nouvelle année du bon pied !

Notre sélection de produits :

Partager cet article :