01 février 2021

Venir à bout des points noirs


Conseils Beauté

Venir à bout des points noirs

Apanage des peaux grasses et/ou acnéiques, les points noirs nécessitent un soin particulier. Nos conseils pour les éliminer en douceur et prévenir leur apparition.

Exfolier

Quand on a une peau à problèmes, on a la fâcheuse tendance de vouloir la décaper. Nous en parlions dans cet article. Il est vrai que la sensation de fraîcheur apportée par certains produits anti-acné est agréable sur le moment. Mais les conséquences sont moins réjouissantes. Une peau ainsi décapée réagira en produisant plus de sébum et c’est parti pour le cercle vicieux.

Alors gommer oui, mais en douceur. L’exfoliation aide en effet à nettoyer le sébum qui, en trop grande quantité, empêche la peau de respirer, obstrue les pores et participe à la formation de points noirs et autres boutons. On gomme donc la peau délicatement du bout des doigts avec un produit adapté au type de peau, on rince, on applique un masque d’argile blanche purifiante quelques minutes et on rince à l’eau claire en massant.

Retirer

Le mieux est de confier l’opération à une esthéticienne qui saura mieux que quiconque retirer le comédon proprement et entièrement, pour éviter l’inflammation et la prolifération. A défaut, vous pouvez le faire chez vous, en prenant bien toutes les précautions d’hygiène nécessaires.

Avant de se lancer dans l’opération, on se lave soigneusement les mains et le visage. On commence par dilater les pores à l’aide d’un sauna facial. Nul besoin d’équipement spécifique : une casserole, un bol et de l’huile essentielle suffisent :

  • on porte deux litres d’eau environ à ébullition que l’on verse dans un saladier
  • on y verse 3 gouttes d’huile essentielle spéciale peau grasse ou à imperfections (géranium rosat, lavande vraie, petit grain bigarade, palmarosa, tea tree) ou, si votre peau est sensible, 2 cuillères à soupe d’hydrolat de rose, de camomille, de géranium rosat ou de menthe poivrée
  • on protège les zones fragiles (contour des yeux et lèvres) en appliquant un baume gras (du beurre de karité par exemple)
  • puis on se penche à une dizaine de centimètres au-dessus du bol, la tête recouverte d’une serviette pour conserver la vapeur d’eau
  • on ferme les yeux et on respire lentement pendant dix minutes.

Le moment est alors venu de retirer les points noirs en enveloppant ses doigts (propres) d’un mouchoir en papier, à l’aide de deux cotons-tige ou d’un tire-comédons préalablement désinfecté. Ensuite, on n’oublie pas de nettoyer la zone avec une solution antiseptique puis un hydrolat et on applique son soin habituel immédiatement après pour ne pas laisser sécher trop longtemps la peau fragilisée.On peut aussi opter pour des patchs anti-comédons, très efficaces pour déloger les points noirs mais qui peuvent s’avérer agressifs pour certaines peaux.

Les bons gestes

Déjà, on évite de se tripoter la peau, les boutons et les points noirs plusieurs fois par jour, les mains pas tout à fait propres de surcroit. Plus on y touche, plus ils s’inflamment et se reproduisent. Mieux vaut les laisser tranquilles et s’offrir un soin spécifique de temps en temps.

Exit les décapants, on adopte une routine spéciale douceur avec une huile (végétale ou démaquillante), un hydrolat (lavande ou romarin), un sérum et une crème adaptés. Le tout estampillé « non comédogène », sans savon, tensioactifs ni alcool. Quant à l’exfoliant, on le choisit sans grains mais plutôt sous forme de peeling enzymatique à base d’acides de fruits. Une fois par semaine suffit, au risque d’échauffer la peau.Enfin, on soigne autant que possible son hygiène de vie (soins de la peau mais aussi alimentation et hydratation) et on évite l’exposition au soleil.

SÉLECTION

Partager cet article :